Etapes suivies par La Ménine

pour se parer de Raku

 

L’histoire du RAKU

C’est Chojiro, un potier japonais qui, au XVI siècle, jeta des bols encore chauds dont il avait raté la cuisson dans de la sciure qui s’enflamma créant des effets inconnus sur la glaçure. Pour cette découverte due au hasard le souverain de l’époque lui donna le nom de RAKU.

 

On dépose sur moi une couche d’émail constitué, entre autres, d’oxydes de métaux. Le four dans lequel je vais séjourner
On me cuit à 1000°C Je suis encore incandescente . . .
. . . on me désenfourne brusquement . . . et on me plonge dans de la sciure de bois. Avouez qu’il y a de quoi s’enflammer pour cette technique
Le choc thermique permet d’obtenir les craquelures, l’enfumage donne la couleur noire à la terre aux endroits sans émail et donne des lustres à la surface de mon corps.
Annie m’a créée (d’après Velasquez)

Jean-Louis  m’a fait cuire

 

J’ai de la chance je suis encore entière.